REPIC_LogoSchriftzug_120.png

Swiss Fresh Water - Sénégal

Projet pilote d'un système de désalinisation low-cost et décentralisé dans le delta du Sine Saloum au Sénégal

Contrat: 2011.05
Photovoltaïque

Projet pilote d'un système de désalinisation low-cost et décentralisé dans le delta du Sine Saloum au Sénégal

Type de projet:

Projet pilote

Technologie :

Photovoltaïque

Pays :

Sénégal

Etat du projet :

Terminé

Début:

Juin 2011

Fin du projet:

Octobre 2014

Partenaire suisse :

Swiss Fresh Water, Lausanne, www.swissfreshwater.com, Renaud de Watteville

Swissfreshwater_System.jpg© Swiss Fresh Water

sfw_kaolack.jpg© Swiss Fresh Water

Apport du partenaire suisse

Swiss Fresh Water est une nouvelle start-up de l’EPF de Lausanne. Ses responsables ont une vaste expérience en matière de gestion des projets et de traitement des eaux. Ce projet est réalisé en collaboration étroite avec la société Impact Finance de Genève qui est spécialisée dans le développement et le financement de projets dans les pays en développement.

Description

Swiss Fresh Water (SFW) a développé un système de désalinisation de l’eau salée et saumâtre, qui permet de produire de l’eau potable à l’aide de l’énergie solaire. Ce système a été développé de manière à faciliter son utilisation; il est d’un entretien aisé et consomme peu d’énergie. SFW a décidé de réaliser un projet pilote dans le delta de Sine Saloum, une région qui compte 225’000 habitants. En dehors de la saison des pluies, pendant environ 8 à 9 mois par an, la population boit surtout de l’eau saumâtre tirée des forages. Ce type d’eau contient beaucoup de fluor et cause de graves problèmes de santé. Le projet de SFW entend contribuer à diminuer ces effets de l’approvisionnement en eau sur la santé ainsi que les pertes de temps, d’argent et d’énergie (transport).

Résultats

Après une année d’exploitation fructueuse, le projet pilote a suscité de grands espoirs parmi la population et il a donc été prolongé. Le modèle d’affaires a été développé afin de permettre la réplication au Sénégal et au-delà. A fin 2013, vingt machines étaient en service et plus de 35’000 personnes avaient dès lors quotidiennement accès à une eau potable de première qualité.

Acquis

Dès la fin du projet déjà, les acquis peuvent être qualifiés de durables. Les transports par bateau pour l’achat d’eau sont moins nombreux, ce qui économise du carburant diesel. La santé de la population s’améliore petit à petit, le projet a utilisé et renforcé les structures existantes. L’amélioration des conditions de vie sur place ralentit l’exode rural et chaque installation engendre la création d’au moins un à deux emplois.

Documentation

Rapport final „Système de désalinisation à bas coûts et décentralisé dans le delta du Sine Saloum au Sénégal“ disponible sur www.repic.ch. Court métrages : http://vimeo.com/38299791 et http://www.rts.ch/emissions/court-du-jour/5644491-lavie-qui-change-senegal.html.