REPIC_LogoSchriftzug_120.png

ARGE Kaffakocher - Ethiopie

Réchauds Kaffa: pulpe de café séchée pour cuire avec des réchauds à pyrolyse

Contrat: 2014.08
Biomasse

Réchauds Kaffa: pulpe de café séchée
pour cuire avec des réchauds à pyrolyse en Ethiopie

Type de projet:

Projet pilote

Technologie:

Biomasse

Pays:

Ethiopie

Etat du projet:

Interrompu

Début:

Juin 2014

Fin du projet:

Décembre 2016

Partenaires suisses:

ARGE Kaffakocher www.kaffakocher.ch: bonnepomme GmbH www.bonnepomme.ch,
Nadine Guthapfel; Kaskad-E GmbH www.kaskad-e.ch, Stephan Gutzwiller

KaffakocherOriginalFood.jpg
© Original Food

KaffaKocher_im_Testbetrieb.JPG
© Kaskad-E

Apport des partenaires suisses

ARGE Kaffakocher a une solide expérience dans les domaines de la collaboration au développement et de la pyrolyse. Les partenaires du projet peuvent s’appuyer sur un bon réseau ainsi que sur les connaissances acquises dans différents projets de pyrolyse dans le cadre de la collaboration au développement.

Description

Dans ce projet pilote, des déchets de coques de café (pulpe et petite peau de parchemin), jusqu’à présent inexploités, issus de la production de café séché au soleil, sont utilisés comme combustible dans deux types de réchauds low tech à pyrolyse, énergétiquement efficaces et à faibles émissions de polluants. Dans le premier, on cuit l’injera, la spécialité nationale, tandis que le second modèle sert à la préparation d’autres plats divers à domicile. Ces réchauds remplacent les foyers traditionnels à trois pierres et sont conçus à partir d’un modèle bien connu à Haïti et du réchaud suisse à pyrolyse «pyro-cook». Ce projet permet aussi de développer des secteurs d’activité économique locale, contribuant ainsi à améliorer les conditions de vie. L’utilisation des déchets du café séché au soleil comme combustible constitue une innovation et contribue à limiter le déboisement.

Résultats

Après des essais prometteurs sur place avec un premier prototype de réchaud, il s’est avéré que la variabilité de la qualité des déchets de coques de café (pulpe et petite peau de parchemin) rend les résultats seulement partiellement réplicables. Une approche a été testée avec succès : un réchaud avec ventilateur à énergie solaire qui permet un fonctionnement continu. La complexité et les coûts du réchaud s’en trouvent toutefois augmentés, ce qui a remis en question la fabrication locale et l’exploitation économique. Les objectifs du projet ont ainsi été partiellement atteints.

L’équipe du projet continue à développer des solutions adaptées pour une valorisation judicieuse des déchets de café.

Documentation

Rapport Final „Dried Coffee Husk for Cooking in Gasifier Stoves, Ethiopia”, disponible sur www.repic.ch.